fbpx

Accompagner les reconversions professionnelles avec le coaching cognitivo-comportemental

cognitif

Article proposé par Alexandre FRADIN, Consultant en mobilité professionnelle à Saint Etienne.

Le marché de l’emploi est extrêmement porteur actuellement et cet élan positif amène de nombreux salariés à envisager une reconversion.

Malgré ce contexte favorable, il peut être judicieux de se faire accompagner par un professionnel pour mettre toutes les chances de son côté. Celui-ci peut utiliser les techniques de coaching cognitivo- comportemental pour transformer votre accompagnement en réussite.

Comment se reconvertir avec le coaching cognitivo- comportemental ?

A l’issue d’un rendez-vous d’analyse de la demande, le coach en mobilité professionnel va vous proposer d’établir un objectif final à atteindre à l’issue de l’accompagnement.

Que voulez-vous concrètement ? qu’attendez vous de la prestation dans laquelle vous vous êtes engagé ?

La réponse à ce questionnement constituera le fil conducteur de tout l’accompagnement.

Après passation d’une série de tests (intérêts et valeurs, orientation, personnalité), le conseiller bilan de compétences vous reçoit en entretien pour débriefer les résultats. Il s’ensuit un échange approfondi pour identifier des pistes de reconversion. Sur la base des discussions autour des tests, le consultant envoie un mail à son client en lui suggérant diverses pistes de métiers/formations à approfondir.

Toute la fin de l’accompagnement est une démarche en entonnoir. La personne effectuant le bilan va être actrice de son projet en effectuant différentes démarches qui vont la conduire à éliminer certaines idées de reconversion tout en en retenant d’autres. Les actions effectuées constituent la partie comportementale du coaching, elles font sortir la personne de son fonctionnement habituel et génèrent de nouvelles idées tout en provoquant des opportunités.

Effectuer des enquêtes professionnelles pour affiner sa connaissance des métiers.

Un autre moment important dans la démarche de reconversion professionnelle consiste à effectuer des enquêtes métier. Ce travail de recherche est difficile mais extrêmement utile pour mieux cerner les professions visées.

Elles apportent des informations à différents niveaux :

  • Le métier correspond il réellement à ce que j’avais imaginé ?
  • Le marché de l’emploi est il porteur sur ma ville ? mon département ?
  • Quelle formation dois-je effectuer pour m’assurer du travail ?
  • Quelles astuces pourrais-je obtenir pour me « faufiler » sur le marché de l’emploi ?

Dans l’idéal, il faut solliciter le regard de différentes personnes :

  • Les professionnels exerçant le métier qui m’intéresse.
  • Les centres de formation pour vérifier s’ils acceptent ma candidature mais aussi pour vérifier leur sérieux.
  • Les recruteurs éventuels pour vérifier l’adéquation de votre profil avec les compétences qu’ils recherchent.
  • Les financeurs pour vérifier s’ils acceptent de financer la formation qui retient votre attention.

Cette démarche de terrain fait sortir le client du champ de ses habitudes et lui permet de vérifier le réalisme de son projet par la même occasion. Les gens sont généralement très fiers d’avoir réalisé cet exercice.

En revanche, lorsqu’il y a blocage et qu’il n’arrive pas à avancer dans les démarches, le coach va guider son client dans un travail cognitif.

Le versant cognitif du coaching de reconversion

Nous subissons tout un conditionnement depuis notre naissance et il nous conduit à être plus ou moins adapté à notre environnement.

Que se passe-t-il donc dans notre tête ?

Nous enregistrons des scénarii vis-à-vis de certaines situations et nous renforçons ce mode de fonctionnement au fil des années. Ces scénarii entretiennent des croyances sur nous-même, sur le monde ou sur les situations. En effet, les croyances peuvent être « aidantes » et nous conduire à réussir de jolies choses. A l’inverse, elles peuvent nous conduire à des blocages ou des échecs lorsqu’elles sont « non aidantes ». 

Le coach va donc mettre en œuvre toute sa perspicacité pour identifier les croyances et les scénarii qui en découlent. Par la suite, il va conduire son client à voir le monde sous un nouvel angle pour engendrer de nouvelles croyances et scenarii qui vont produire de nouveaux comportements. Ce travail cognitif permet de relancer le processus de reconversion lorsqu’il est fait dans les règles de l’art. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.